Scottish-Marauders

Reconstitution d'un camp médiéval écossais, Histoire de l'Ecosse, jeux médiévaux, musiques et danses écossaise, animations, ateliers divers ( jonglage, combats, cuir, cuisine...)
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'influence Anglo-Normande

Aller en bas 
AuteurMessage
Laird de Harris

avatar

Nombre de messages : 339
Age : 59
Localisation : Illifaut
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: l'influence Anglo-Normande   Mar 16 Sep - 21:04

La victoire de Malcolm annonce un tournant
majeur dans l’histoire de l’Écosse qui se déroule dans les douze années
suivantes. En effet, s’appuyant sur l’aide de la Northumbrie pour
regagner le trône, l’Écosse devient un sujet de convoitise constant de
la part des dirigeants anglais, la réciproque étant également vraie.

En
1066, la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant
déstabilise le pouvoir anglais et Edgar Atheling, l’un des autres
prétendants au trône d’Angleterre, et par conséquent adversaire de
Guillaume, fuit en Écosse. Malcolm épouse Marguerite, la sœur d’Edgar,
ce qui le rend ennemi de Guillaume, qui commence d’ailleurs à contester
les frontières sud de l’Écosse. Guillaume envahit l’Écosse en 1072,
chevauchant jusqu’à l’embouchure du Tay où il rejoint sa flotte.
Malcolm se soumet, verse un tribut à Guillaume, et donne son fils
Duncan en otage.

Marguerite a une grande influence sur l’Écosse,
en introduisant notamment la culture européenne à la cour. Son père est
anglais, et sa mère hongroise, et elle grandit en Hongrie dans la
tradition catholique. Son influence dans la politique de l’Église lui
permet de réussir à faire abandonner à l’Église d’Écosse certaines de
ses traditions uniques d'origine celte, vers un plus grand conformisme
avec les pratiques du reste de l’Europe occidentale. Les invasions
vikings des précédents siècles ont en effet coupé l’Écosse et l’Irlande
du christianisme occidental, et leurs Églises respectives ont évolué
dans une direction particulière. C’est à partir de cette période que
l’Église écossaise reconnaît l’évêque de Rome, le Pape, en tant
qu’autorité supérieure, et c’est à la volonté de Marguerite qu’un
monastère bénédictin est fondé à Dunfermline, et que Saint Andrews
commence à remplacer Iona en tant que centre du pouvoir ecclésiastique
local. Les rites écossais réintègrent peu à peu le courant principal du
catholicisme occidental.

Quand Malcolm meurt en 1093, son frère
Donald III ainsi qu’Edmund, son plus vieux fils avec Marguerite,
règnent ensemble sur le pays. Cependant, Guillaume III d’Angleterre
argue que le fils de Malcolm par son premier mariage, Duncan, est
l’héritier légitime du trône. Avec le soutien anglais, il prend
brièvement le pouvoir en tant que Duncan II. Quelques mois plus tard,
celui-ci est assassiné, et Donald et Édouard peuvent continuer à régner
jusqu’à ce que deux jeunes frères d’Édouard reviennent d’Angleterre où
ils sont en exil avec des troupes anglaises. Victorieux, ils
emprisonnent à vie Donald et Édouard, et le plus vieux d’entre eux
devient le roi Edgar en 1097. Peu après, Magnus III Berbein, roi de
Norvège, le force à lui céder les Hébrides ainsi que la région de
Kintyre, créant les conditions nécessaires à l’indépendance du Lord des
Îles de la couronne écossaise.
L’abbaye de Cambuskenneth, construite
autour de 1140, fut importante en raison de sa proximité avec Stirling,
capitale pendant une période de l’histoire écossaise
L’abbaye de
Cambuskenneth, construite autour de 1140, fut importante en raison de
sa proximité avec Stirling, capitale pendant une période de l’histoire
écossaise

Edgar meurt en 1107, et le troisième fils de
Marguerite prend le pouvoir sous le nom d’Alexandre Ier. Celui-ci
succombe en 1124 et David Ier, le quatrième et dernier fils de
Marguerite, devient roi. Durant le règne de David, l’usage du scots
(connu à l’époque sous le nom d’Inglis) se répand au sud-est de
l’Écosse, même si le gaélique écossais continue à être parlé dans de
nombreuses contrées de ce qui devient les Lowlands pour plusieurs
siècles.

Les avancées culturelles et politiques introduites par
les Normands en Angleterre ont beaucoup impressionné David, et celui-ci
réussit à ce que certains notables le rejoignent pour prendre place
dans l’aristocratie écossaise. Les Normands ont militarisé une partie
de l’Écosse, en construisant notamment de solides châteaux-forts, et
ont imposé la féodalité à la paysannerie. Ils rentrèrent fréquemment en
conflit avec les nobles indigènes, en particulier dans le sud-ouest et
le nord-est du pays. Comme ses successeurs, David créa des villes
autonomes ou Burghs qui furent colonisées par des Normands, des
marchands flamands ou des Anglais.

En réponse à l’invitation de
nobles, David reçut des terres au sud de la frontière des rois anglais.
Cela signifie que le roi d’Écosse était également comte d’Huntingdon,
et les comtes devaient financer des cérémonies pour les rois anglais en
récompense des terres qu’ils recevaient. Ceci se révéla problématique,
car Malcolm III en tant que roi d’Écosse avait déjà rançonné les rois
normands d’Angleterre deux fois après ses défaites dans diverses
campagnes militaires quand il cherchait à faire accéder au trône son
beau-frère Edgar Atheling. Les Anglais ont considéré que cela
signifiait la subordination de l’Écosse à l’Angleterre.

David
récusa cette assertion, mais le roi Henri II Plantagenêt vainquit son
petit-fils, Guillaume Ier le Lion et le déporta en Normandie dont il
était le duc. Là, Guillaume reconnut la féodalité de l’Écosse en 1174,
en tant que roi et non en tant que comte. Pour la première fois,
l’Écosse devenait formellement unie à l’Angleterre. Ce serment fut
annulé en 1189, quand Richard Cœur-de-Lion accepta un paiement de
Guillaume afin de financer sa croisade au Proche-Orient; la soumission
des roi d’Écosse dura cependant un peu après ceci.

En 1263,
l’Écosse et la Norvège s’opposèrent à la bataille de Largs pour le
contrôle des Hébrides. La victoire fut écossaise et trois ans plus tard
le roi Magnus VI signa le traité de Perth qui reconnut la suzeraineté
de l’Écosse sur cet archipel. Néanmoins, en dépit de ce traité,
l’indépendance du Lord des Îles perdura.

Une série de morts dans
la ligne de succession du roi dans les années 1280 mirent la Couronne
écossaise sous tension quand Alexandre III mourut d’une chute de cheval
en 1286. Sa petite fille Marguerite Ire devint alors reine d’Écosse à
l’âge de quatre ans. Édouard Ier d’Angleterre, grand-oncle de
Marguerite, suggéra que son fils, également enfant, l'épouse, ce qui
stabiliserait la ligne de succession. Les protecteurs de Marguerite
acceptèrent la chose, mais la mort de l’enfant en 1290 dans les Orcades
lors de son voyage de Norvège vers l’Écosse avant son couronnement ou
son mariage compromit la situation.
Revenir en haut Aller en bas
http://hermine-et-chardon.com
 
l'influence Anglo-Normande
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jersey - Iles Anglo-Normandes
» Les 50 meilleures séries TV anglo-saxonnes selon le magazine Empire
» maison normande
» Guerrier anglo saxon p 5
» Coucher de soleil en Suisse Normande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scottish-Marauders :: L'histoire Ecossais-
Sauter vers: