Scottish-Marauders

Reconstitution d'un camp médiéval écossais, Histoire de l'Ecosse, jeux médiévaux, musiques et danses écossaise, animations, ateliers divers ( jonglage, combats, cuir, cuisine...)
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 au fin du moyen-age

Aller en bas 
AuteurMessage
Laird de Harris

avatar

Nombre de messages : 339
Age : 59
Localisation : Illifaut
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: au fin du moyen-age   Mar 16 Sep - 21:09

Après la mort de David, Robert II, le premier de
la lignée royale des Stewart (puis des Stuart), monte sur le trône en
1371, suivi en 1390 par son fils John, qui prend Robert comme nom de
règne afin de ne pas réveiller la haine due à Jean Baliol et est donc
le roi Robert III. Durant son règne (1390 – 1406), le pouvoir réside
majoritairement dans les mains de son frère, également nommé Robert, le
duc d’Albany.

Toutefois, la rivalité avec l’Angleterre persiste.
Après la mort suspecte en 1406 de son fils aîné, David, duc de
Rothesay, peut-être sur les ordres du duc d’Albany, Robert III envoie
James, le futur Jacques Ier, en France par mesure de sécurité. Il est
cependant capturé par les Anglais, et passe ses 18 années suivantes en
prison dans l'attente d'une rançon. Après la mort de Robert III la
régence est assurée en premier lieu par le duc d’Albany, puis à sa mort
par son fils, durant l’office duquel le pays tombe dans l’anarchie.
Quand l’Écosse paie la rançon en 1424, Jacques revient, âgé de 32 ans,
accompagné de sa femme anglaise. Déterminé à restaurer l’ordre et la
justice dans son pays, il met en place des mesures militaires, réforme
la cour et le système parlementaire, et fait tuer quiconque menace son
autorité, y compris son cousin duc d’Albany. Il en résulte que le roi
d’Écosse détient bien plus de pouvoir que n’importe quel autre avant
lui, mais augmente son impopularité, si bien que Jacques Ier meurt
assassiné en 1437. Son fils Jacques II, qui règne de 1437 à 1460, prend
le pouvoir une fois âgé de 18 ans, en 1449, et continue la politique
paternelle d’affaiblissement des familles nobles, notamment des
Douglas, très influentes à l’époque de Robert Bruce.

La renommée
intellectuelle de l’Écosse s’accroît de manière significative au XVe
siècle avec la création des universités de Saint Andrew, de Glasgow et
d’Aberdeen, respectivement en 1413, 1450 et 1494, ainsi que la
promulgation de l’Education Act en 1496.

En 1468, la dernière
extension du territoire écossais a lieu quand Jacques III épouse
Marguerite de Danemark, recevant les Orcades et les Shetland pour dot.
Après la mort de celui-ci, assassiné en 1488, son successeur Jacques IV
réussit finalement à mettre un terme à la quasi-indépendance du Lord
des Îles, amenant ainsi l’intégralité des Hébrides sous contrôle royal
pour la première fois. En 1503, il épouse la fille de Henri VIII
d’Angleterre, Marguerite Tudor, établissant ainsi les bases de l’union
des Couronnes d’Angleterre et d’Écosse. Le règne de Jacques IV est
généralement considéré comme une période de développement culturel;
c’est d’ailleurs à cette époque que l’Écosse s’ancre à la Renaissance
européenne. Jacques IV est le dernier roi écossais connu sachant parler
le gaélique écossais, bien que selon certains son fils en ait également
été capable.

En 1512, dans un traité étendant les attributions
de l’Auld Alliance, tous les ressortissants de l’Écosse deviennent
également ressortissants français, et vice versa. Ce statut n’est
supprimé qu’en 1903 par la France et ne l'est peut-être pas encore en
Écosse. Toutefois, une année plus tard, cette alliance a des effets
désastreux pour cette dernière quand il est demandé à Jacques IV
d’envahir l’Angleterre afin de soutenir la France, attaquée par Henri
XIII. L’invasion est stoppée à la bataille de Flodden Field, où le roi,
nombre de nobles et quelque 10 000 soldats — les Flowers of the Forest,
commémorés par la chanson The Flooers o' the Forest — sont tués.
L’impact du désastre atteint toute l’Écosse en raison du grand nombre
de morts, et le pouvoir tombe une fois de plus dans les mains de
régents.

Quand Jacques V réussit à prendre le contrôle du pays
avec l’aide de sa mère en 1528, il doit tout comme son père mater les
provinces rebelles des Highlands, des Orcades, des Shetland et des
Hébrides. Son règne est globalement un succès, jusqu’à ce qu’une autre
campagne contre l’Angleterre le conduise à la défaite lors de la
bataille de Solway Moss en 1547. Jacques en revient, mais meurt peu de
temps après. La veille de sa mort, il est informé que son épouse, Marie
de Guise, a mis au monde un enfant, Marie Ire. Une régence se met en
place.
Revenir en haut Aller en bas
http://hermine-et-chardon.com
 
au fin du moyen-age
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moyen format kinaflex 6x6 besoin de conseils achat/dvt/etc...
» [Falcones, Ildefonso] La cathédrale de la mer [Barcelone - Moyen-âge XIVème siècle]
» Précision sur l'appareil photographique [niveau moyen]
» [livre] globe trotters au moyen age
» c'est quoi ton moyen de locomotion?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scottish-Marauders :: L'histoire Ecossais-
Sauter vers: